SHERP

프랑스법에서의 법인의 역사 -법인론 및 법인에 관한 판례와 입법의 발달사-
L`histoire de la personne morale en droit francais -La theorie de la personne morale l`evolution de la jurisprudence et de la legislation-

Cited 0 time in webofscience Cited 0 time in scopus
Authors
남효순
Issue Date
2000
Publisher
서울대학교 법학연구소
Citation
법학, Vol.40 No3 pp.154-190
Keywords
국가와의 투쟁의 역사프랑스私法결사의 자유
Abstract
Il est généralement admis que l'histoire des personnes morales en droit
français est celle de la lutte menée contre elles par l'Etat. D'abord, dans
l'ancien droit, la personnalité morale est considérée comme une émanation du
pouvoir royal. Les groupements des personnes ne sont licites que dans la
mesure où le Roi les autorise et cette autorisation fait du groupement une
personne. S'agissant des révolutionnaires, bien qu'ils aient procalmé la liberté
d'association, supprimaient la personnalité moale des groupements. Autrement
dit, c'est au nom de la liberté d'association que disparut la personnalité
morale. Ensuite, Napoléon supprima presque complètement la liberté
d'association. Toute association de plus de vingt personnens doit être
autorisée. En plus, il fallut une seconde autorisation de la reconnaissance
d'utilité publique, accordée par décert, pour que soit conférée la personnalité.
Le système napoléonien subsista pendant la plus grande partie du XIXe siècle.
En 1884, le législateur autorisa les syndicats. En 1901, il proclama la liberté
d'association sauf les congrégations, dont l'existence et la licéité furent
subordonnées à une autorisation du législateur. Les sociétés à but lucratif
furent toutes considérées comme ayant, de plein droit, la personnalité.
ISSN
1598-222X
Language
Korean
URI
http://hdl.handle.net/10371/8799
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Law/Law School (법과대학/대학원)The Law Research Institute (법학연구소) 법학법학 Volume 40, Number 3 (2000)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse