Browse

Quelques idées sur le symbolisme français et le Zen d'extrême-orient

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
Yu, Pyung-Kun
Issue Date
1991
Publisher
서울대학교 불어문화권연구소
Citation
불어문화권연구, Vol.1, pp. 179-185
Abstract
Je me trouve plus ou moins obligé d'être bref, pourtant ompréhensi f. Je voudrais simpli fier beaucoup mon exposé, atténuant ce que j'aurais dû souligner afin d'être encore plus clair et exact. La littérature et la métaphysique pourraient secomparer l'une à l'autre tout au moins sur le plan de l'imaginaire, et leurs auteurs se rejoindre dans une structure quelconque, l'imaginaire humain n'ayant après tout qu'un nombre très limité de structures. J'espère que cette réflexion me permettra de regrouper des poètes symbolistes français, ainsi que des grands maîtres de Zen chinois, sous le même toi t c'est ce qu'on pourrait appeler correspondance (ou analogie) hétérogène. Cela en tenant compte malgré tout des nuances personnelles qu'il doit y avoir parmi eux.Ch. Mauron nous a fai t remarquer "l'importance chez Mallarmé dece qu'on pourrait appeler la constellation négative,ou apparemment négative: absence, vide, blancheur"J) énumérant la 'creuse blancheur' de Nénuphar, le Cygne immobile,la sainte Cécile 'musicienne du silence' ,la Mandore au 'creux néant musicien', le 'pâle Vasco', le feu, le lustre, le lit absent dans la chambre du triptyque.
ISSN
1975-3284
Language
French
URI
http://hdl.handle.net/10371/88721
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Humanities (인문대학)Centre de recherches sur la francophonie (불어문화권연구소)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones) Volume 01 (1991)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse