Browse

환상문학을 둘러싼 다양한 해석들 -모파상의 『오를라』를 예로
Interprétations diverses sur le fantastique: exemple du Horla de Maupassant

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
정예영
Issue Date
2006
Publisher
서울대학교 불어문화권연구소
Citation
불어문화권연구, Vol.16, pp. 146-166
Keywords
환상성정신착란망설임무의식정체성글쓰기
Abstract
Le genre fantastique, qui s'est éepanoui au cours du 19ème sièecle, a donnée lieu àa de nombreux essais de déefinition. P.-G. Castex, un des pionniers des éetudes sur le fantastique, le déefinit comme "l'intrusion brutale du mystèere dans la vie réeelle." Il remarque éegalement le fait que ce qui importe, c'est la conscience du

personnage face àa ces phéenomèenes extraordinaires. T. Todorov souligne l'''héesitation" des personnages et du lecteur entre une explication naturelle et une explication surnaturelle des éevéenements; et J. Bellemin-Noëel, appliquant la textanalyse àa quelques textes de Théeophile Gautier, affirme que le fantastique est la mise en réecit des fantasmes inconscients.

Nous avons appliquée difféerentes approches àa la lecture du conte fantastique de Maupassant, Le Horla, afin de constater cornment chaque méethode éeclaire un aspect difféerent du fantastique. Pour Castex, le Horla est l'expression des hantises de l'auteur, de sa peur des forces inconnues. L'''héesitation'' de Todorov apparaîit

chez le narrateur et se transmet au lecteur: "Est-il vraiment fou Selon une lecture psychanalytique, le Horla serait la Mèere phallique des fantasmes infantiles réeapparaissant sous forme d'êetre surnaturel. P. Bayard refuse les formules 'toutes prêetes' de la psychanalyse et propose de trouver le modèle psychique que

Maupassant ébauche dans sa nouvelle. Le probléme central chez Maupassant serait alors la αise d’identité, et non la sexualité Le narrateur, aux prises avec le Horla, tente de s’expliquer ce phénoméne,d’écríre cet autre qui le “déstructure" et le “déprsonnalise. " Le Horla est 1’exploration des limites de la folie par 1’écriture.

Ces diverses approches nous confirment 1’impossibilité d’appréhender le fantastique sous un seul angle. Nous pouvons cependant observer que le fantastique est une forme de rhétorique dans une période où la littérature s’intéressait aux domaines au-delà de la science et de 1a connaissance humaines, particulièrement

à ce continent inexploré qu’était la psyché humaine.

Ce genre permettait de mettre des mots sur 1’inconnu, l'indicible, l’irreprésentable, etc. C’est pourquoi 1’étude du fantastique touche au problème fondamental de toute littérature, c’est-à-dire les limites du langage.
ISSN
1975-3284
Language
Korean
URI
http://hdl.handle.net/10371/88848
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Humanities (인문대학)Centre de recherches sur la francophonie (불어문화권연구소)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones) Volume 16 (2006)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse