Browse

Comment s`étaient-ils rencontrés?

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
Chartier, Pierre
Issue Date
2007
Publisher
서울대학교 불어문화권연구소
Citation
불어문화권연구, Vol.17, pp. 223-230
Abstract
L’entame, ou incipit, de Jacques le fataliste et son maître, plus qu’en n’importe quel autre ouvrage de fiction, est un moment décisif de l’opération de la lecture. L’auteur-narrateur intègre son lecteur à son jeu pour mieux l’intéresser (comme on dit aux cartes) à la partie qui s’engage. Et cela, donc, dès les premiers mots, dialogue dont les protagonistes- internes, externes ?-sont aussi clairement posés que peu précisément définis : « Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe ? D’où venaient-ils ? Du lieu le plus prochain. Où allaient-ls ? Est-ce que l’on sait où l’on va ? Que disaient-ils ? [...] »Dans cette céérissime attaque en forme de pseudo-réus dia- logué(qui peuvent-« ils » bien êre ), la contingence particulièe, monnayé en plusieurs questions-clé (nom, origine et but du « voyage », propos tenus) laissés sans réonse autre que gogue- narde, déeptive et ludiquement agressive, se voit d’emblé super- posé àla rèle la plus commune, la moins déerminable et, de ce fait, la plus contraignante (« comme tout le monde »), autrement dit elle prend le nom du hasard, adverbialement éoncé, neutre en cela : « par hasard ».
ISSN
1975-3284
Language
French
URI
http://hdl.handle.net/10371/88856
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Humanities (인문대학)Centre de recherches sur la francophonie (불어문화권연구소)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones) Volume 17 (2007)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse