Browse

소설에서의 역사의 활용과 글쓰기 -김훈의 『남한산성』 과 앗시아 제바르의 Vaste est La prison을 중심으로
L'Utilisation de l'histoire et l'écriture dans les romans-Autour de Namhansanseong et Vaste est la prison

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
이규현
Issue Date
2007
Publisher
서울대학교 불어문화권연구소
Citation
불어문화권연구, Vol.17, pp. 129-173
Keywords
역사글쓰기서술적 정체성자기성감옥현실여성연대histoireécritureidentité narrative,ipséitéprisonréalitésororité
Abstract
Dans cet exposée, il ne s’agit pas de la question: “pourquoi érire” mais de la question: “pourquoi tel(le) érivain(e) a-t-il(elle) érit telle oeuvre” Pour y chercher une réonse, nous avons posé trois hypothèes: i) plus un érivain prend séieux cette question, plus il tend àen remonter vers la source ou examiner l’histoire individuelle ou collective ii) on peut trouver dans son oeuvre ses pensés en regard de son ériture iii) plus son identitéest en crise, plus grand retentissement son interrogation produit aux lecteurs. Notre exposéa donc pour but de les illustrer en analysant les deux romans: l’un est un roman corén par Kim Hoon, intituléNamhansanseong, et l’autre est un roman algéien Vaste est la prison par Assia Djebar.

Il est vrai que les érivains, tous deux, laissent transparaîre une probléatique carcéale(le monde rél leur paraî une sorte de prison.), soulignent l’importance de la connaissance de soi, et contribuent àl’éablissement d’une identiténarrative de leurs patries. Cependant, quand on compare leurs oeuvres au point de vue de l’utilisation de l’histoire et de l’ériture, on peut s’apercevoir assez de distance entre elles, surtout en rapport àl’authenticitéet la force persuasive qu’on reçit àpartir d’elles. C’est, en quelque sorte, un éart entre un déir de la vie et une volontéde la con

naissance. D’ailleurs, dans le roman de Kim Hoon, il est difficile de déouvrir concrèement l’identiténarrative communautaire, faute d’une figuration de cette identiténarrative. Au contraire, dans le roman d’Assia Djebar, la narratrice devient de plus en plus une image ou un symbole d’Algéie, grâe àun double mouvement, c’est-àdire en mêe temps la diffusion de la narrateur dans plusieurs personnages féinins et leur convergence vers la narratrice, lesquelles tiennent àla sororité.
ISSN
1975-3284
Language
Korean
URI
http://hdl.handle.net/10371/88867
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Humanities (인문대학)Centre de recherches sur la francophonie (불어문화권연구소)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones) Volume 17 (2007)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse