Browse

지중해 문화권과 앙리 마티스
La culture méiterranénne et Henri Matisse

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
이수원
Issue Date
2009
Publisher
서울대학교 불어문화권연구소
Citation
불어문화권연구, Vol.19, pp. 100-127
Keywords
동서양 교류지중해 예술미술에서의 오리엔탈리즘1차 니스 시기남불 화가모로코 시기échanges entre Occident et Orientart méditerranéenOrientalisme dans la peinturepremière période niçoisepeintre du Sud de la Francepériode au Maroc
Abstract
Cette éude envisage d’examiner la vie et l’oeuvre d’Henri Matisse, peintre françis de renom, sous l’angle des éhanges entre l’Occident et l’Orient qui ont eu lieu du milieu du XIXe au déut du XXe sièle autour de la Méiterrané. Paris éant la capitale de l’art au XIXe sièle, les peintres du monde entier s’y ruaient àla recherche de l’inspiration. Ils éai ent influencé par l’impressionnisme, le courant le plus réova teur de l’éoque, puis, ont laisséles traces de la lumièe du Sud de la France, dont la visite a profondéent transforméleur monde. Matisse, venu du Nord, n’y faisait pas exception aprè avoir visitédifféentes villes du Sud ainsi que les pays de la Méiterrané comme l’Algéie, le Maroc ou l’Italie, sa painture subit un grand changement. D’autre part, depuis avoir vu les oeuvres de Céanne, l’éuilibre entre la couleur et le dessin devenait l’enjeu majeur de sa rélexion. Cette rélexion constitue l’intéê cohéent qui s’aperçit dans ses oeuvres, durant son sé jour au Maroc, pendant la premièe péiode niçise(1916~1930)et pendant ses derniers temps àVence.La période au Maroc a l’effet de renforcer la présence maté rielle de l’Orient qui s’apercevait déjà depuis le voyage de l’artiste en Algérie. L’expérience de Maroc devient l’occasion d’introduire le décoratif, qui est représenté par les arabesques, élément constant chez lui. Les toiles de cette période montrent l’influence majeure de l’Orient à la fois en termes de sujet et de forme. Le regard du désir, caractéristique de l’Orientalisme de l’époque n’est pas visible ou du moins relativement minime. Avec le temps, les arabesques persistent mais changent cons tamment de vecteur, pour devenir à la fin une sorte de rythme de la toile même. Le transfert du concret à l’abstrait a lieu.
ISSN
1975-3284
Language
Korean
URI
http://hdl.handle.net/10371/88890
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Humanities (인문대학)Centre de recherches sur la francophonie (불어문화권연구소)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones)불어문화권연구 (Revue d`Etudes Francophones) Volume 19 (2009)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse