Browse

프랑스어 형태 NE의 메커니즘 연구 : 정신역학론적 관점을 바탕으로
Étude sur le mécanisme de la forme NE en français dans la perspective psychomécanique

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
이채영
Advisor
박동열
Issue Date
2019-08
Publisher
서울대학교 대학원
Keywords
형태 NE정신역학론정신체계잠재의미실현의미잠재적 부정실제적 부정내적 의미차감
Description
학위논문(석사)--서울대학교 대학원 :사범대학 외국어교육과(불어전공),2019. 8. 박동열.
Abstract
Depuis la grammaire traditionnelle jusqu’à la linguistique contemporaine, il existe toujours de vifs débats relatifs au double emploi de la forme NE en français qui serait complètement opposé : l’un sous l‘adverbe négatif ne qui exprime la négation ; l’autre, le ne explétif, qui ne l‘exprime pas. Ce mémoire a pour but d’établir avec cohérence un mécanisme de la forme NE d’après Moignet (1991) qui a tenté d’expliquer ses différents emplois via la perspective psychomécanique et Martin (1984) qui a essayé de trouver une solution au problème de la contradiction sémantique du ne explétif à travers l’outil logicosémantique.
Pour atteindre nos objectifs, nous avons d’abord soigneusement examiné les deux emplois de NE, à savoir l’adverbe négatif ne et le ne explétif. Ensuite, nous nous sommes attardée sur les deux principales recherches existantes sur NE en français : l’analyse psycholinguistique de Damourette & Pichon (1930) et l’analyse morphosyntaxique de Muller (1991). Après une réflexion sur leurs limites, nous avons pu affermir notre position en tant que proposition d’un nouveau mécanisme capable de justifier la valeur fondamentale de NE en appliquant les outils psycho- mécanique et logicosémantique.
Dans ce contexte, avant de construire un psychosystème de NE, nous avons d’abord consulté la théorie générale de la psychomécanique autour de ses quelques concepts importants, “langue”, “discours”, “signifié de puissance”, “signifié d’effet”, “tenseur binaire radical” et “subduction”. De plus, afin de pouvoir élargir la pertinence de l’argument de Martin (1984) sur le ne explétif au mécanisme entier de NE, nous avons aussi examiné les concepts logicosémantiques d’“univers de croyance” et de “monde possible”.
S’appuyant sur les bases de la psychomécanique et de la logico- sémantique, nous avons tenté de clarifier la nature fondamentale de NE en supposant que sa signification de négation puisse se dérouler dans deux mondes possibles distincts : le “monde potentiel” et le “monde réel”. La forme NE est dotée d’une « négation dans le monde potentiel » et d’une « négation dans le monde réel » pour ses signifiés de puissance dans le plan de la langue ; chaque forme se développe en signifié d’effet de « négation potentielle » et de « négation réelle » sur le plan du discours.
Dans le premier cas, la proposition p contenant NE est niée dans un monde potentiel(m) de sorte que NE n’exprime pas la valeur négative en intégrant une certaine nuance relative à la négation dans l’énoncé. Cela correspond à la forme NE dans les complétives du verbe/adjectif/nom de crainte, de précaution, d’interdiction et de négation/doute, les constructions impersonnelles Il tarde à ~ que, Il ne tient pas à ~ que et Il s’en faut de peu que et les subordonnées circonstancielles avant que, à moins que et sans que, c’est-à-dire à ne explétif. A l’inverse, dans le dernier cas, p est niée dans le monde réel(m0) de sorte que NE fonctionne effectivement en tant qu’opérateur de négation. Cela correspond à la forme NE qui signifie divers types de négation en tant qu’adverbe négatif ne.
En dernier lieu, par rapport au signifié d’effet de « négation réelle », nous avons distingué 4 divers effets de sens qui peuvent se révéler dans un contexte précis de l’énoncé selon la visée du discours du sujet individuel parlant : « négation exceptive », « négation corrélative », « négation incomplète » et « négation complète ». Dans le cas de la négation exceptive, NE s’associe en tant qu’adverbe négatif avec la conjonction que pour exprimer l’idée de restriction. Le cas de la négation corrélative est celui où NE apparaît seul dans la subordonnée de la comparative d’inégalité. Alors que la forme NE dans cette construction est aisément considérée comme explétif, nous avons démontré non seulement qu’elle a un caractère bien différent des autres constructions du ne explétif dans l’aspect syntaxique mais aussi qu’elle exprime en effet une négation implicite dans la corrélation de la comparative d’inégalité. Enfin, quant à la négation incomplète, il s’agit de l’adverbe négatif ne associé avec l’auxiliaire guère et plus pour exprimer l’idée de négation incomplète en laissant nécessairement le présupposé positif, et quant à la négation complète, il s’agit de l’adverbe négatif ne associé avec les autres auxiliaires de négation comme pas, jamais, personne, rien, etc. pour exprimer l’idée de négation complète.
Au final, nos propos sur chaque effet de sens est le résultat d’une saisie dans un point particulier sur le mouvement de négativation de NE qui s’écoule du positif (+) au négatif (-). Par conséquence, la forme NE subit une opération de subduction interne qui part de la négation complète qui est complètement chargée de la valeur négative et arrive à la négation potentielle qui est vide dans le monde réel mais qui possède malgré tout un minimum de négativité dans le monde potentiel.
Nous espérons que cette étude, où nous avons subdivisé les différents emplois de la forme NE selon un aspect concret de la négation exprimée et le degré de la valeur négative réalisée, permette de mieux appréhender son comportement hétérogène extérieur dans son mécanisme homogène intérieur. Par ailleurs, cette étude aurait une signification considérable sous le prisme de la psychomécanique qui se montre être un outil efficace et pertinent pour expliquer le phénomène polysémique qu’un même signe peut engendrer dans différentes valeurs sémantiques comme la forme NE en français.
본 연구는 프랑스어 형태 NE가 지니는 다양한 용법들을 정신역학론과 논리의미론의 관점에서 분석하고, 그 용법들을 하나의 메커니즘으로 정립하여 제시하는 것을 목적으로 한다.
이를 위해 우리는 먼저 기존의 문법 연구들을 참고하여 프랑스어 NE의 용법을 부정 부사 ne와 허사 ne로 분류하고, 각각의 용법을 구체적인 예문과 함께 세부적으로 정리했다. 그리고 기존에 프랑스어 NE의 복잡한 쓰임을 체계화하고자 했던 Damourette & Pichon(1930)과 Muller(1991)의 연구를 소개하고 각각의 한계를 확인함으로써 NE의 새로운 메커니즘을 제시할 필요성을 밝혔다.
이어서 NE의 새로운 메커니즘을 제시하기 전에, 먼저 정신역학론과 논리의미론의 주요한 개념들을 살펴봄으로써 논의를 위한 이론적인 틀을 제시했다. 또한, 정신역학론적 관점에서 형태 NE의 메커니즘을 제시한 Moignet(1981)와 논리의미론적 관점에서 허사 ne를 정신역학 모델로 설명하고자 한 Martin(1984)의 연구를 소개하는 동시에 각각의 한계를 밝혔다. 그리고 이를 보완하기 위하여 NE의 용법들을 ‘랑그(langue)’와 ‘담화(discours)’의 두 차원으로 구분하여 분석했다.
결과적으로 본 연구에서는 프랑스어 형태 NE가 지니는 ‘부정(négation)’의 의미작용이 ‘잠재세계(monde potentiel)’와 ‘실제세계(monde réel)’로 구분되는 두 개의 서로 다른 ‘가능세계(monde possible)’에서 일어난다고 가정했다. 그리고 NE가 ‘랑그’ 차원에서 지니는 ‘잠재의미(signifié de puissance)’로서 ‘잠재세계에서의 부정’과 ‘실제세계에서의 부정’을 제시했다. 또한, 이 ‘잠재의미’가 ‘담화’ 차원에서는 각각 ‘잠재적 부정’과 ‘실제적 부정’의 ‘실현의미(signifié d’effet)’로 발현된다고 주장했다. 한편, ‘실제적 부정’의 ‘실현의미’의 경우, NE가 어떤 요소와 결합하여 사용되는지에 따라 각각 ‘배제적 부정’과 ‘상관적 부정’, ‘불완전 부정’, ‘완전 부정’으로 구분되는 네 개의 서로 다른 하위 의미를 지님을 보였다. 마지막으로, 본 연구는 ‘잠재적 부정’에서부터 ‘완전 부정’에 이르기까지 프랑스어 형태 NE가 지니는 다양한 부정의 의미들을 정신역학론의 ‘의미차감(subduction)’ 개념을 통해 정리했다.
Language
kor
URI
http://hdl.handle.net/10371/161340

http://dcollection.snu.ac.kr/common/orgView/000000156652
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Education (사범대학)Dept. of Foreign Language Education (외국어교육과)French Language (불어전공)Theses (Master's Degree_불어전공)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse