Browse

스탕달 작품에 나타난 문명비판의 성격 고찰
La critique de la civilisation dans les oeuvres de Stendhal

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
이동렬
Issue Date
1993
Publisher
서울대학교 인문대학 인문과학연구소
Citation
인문논총, Vol.30, pp. 33-50
Abstract
Étant donné que le romancier n'est pas un homme qui met en forme des idées ou des principes, le roman ne contient pas nécessairement quelque opinion sur la civilisation. Il n'en demeure pas moins qu'il existe des oeuvres romanesques qui constituent une sorte de critique de la civilisation. Des grands écrivains du siècle des Lumières en donnent des exemples; Montesquieu, Voltaire et Rousseau critiquent dans leurs romans, bien entendu chacun à sa manière, la civilisation de leur temps. Stendhal est un témoin clairvoyant de son époque; mieux et plus vite que ses contemporains, il remarque une nouvelle étape de la civilisation profondément marquée par la révolution industrielle. Il note dans ses romans certains aspects de cette civilisation et cherche à en pénétrer les caractéristiques. Stendhal se sent bien vite en conflit avec l'ère industrielle; elle n'est jamais compatible avec ses goûts délicats et sa nature d'artiste. La société que Stendhal présente dans ses romans est celle où règnent despotiquement des valeurs matérielles. C'est une société terne et conformiste qui exclut la passion et fait triompher la vulgarité. Stendhal est douloureusement conscient que les hommes ne vivent pas heureux dans le monde moderne. Cette critique sévère de Stendhal représente en quelque sorte des angoisses de toutes les civilisations modernes.
ISSN
1598-3021
Language
Korean
URI
https://hdl.handle.net/10371/28942
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Humanities (인문대학)Institute of Humanities (인문학연구원)Journal of humanities (인문논총)Journal of Humanities vol.30 (1993) (인문논총)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse