Browse

이성과 관용 정신: 볼테르의『관용론』고찰
La Raison et Lesprit de la Tolérance: Une Considération Sur le Traité sur la Tolérance de Voltaire

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
이동렬
Issue Date
2004
Publisher
서울대학교 인문대학 인문학연구원
Citation
인문논총, Vol.52, pp. 189-216
Keywords
볼테르칼라스 사건관용이성계몽역사
Abstract
En 1762, un négociant protestant nommé Jean Calas fut condamné à mort par le
parlement de Toulouse et roué vif. Il avait été accusé, sans aucune preuve, davoir
assassiné son propre fils afin de lempêcher dabjurer le protestantisme. Cétait une
accusation lancée par la foule fanatique. La mort de Jean Calas est, selon Voltaire, le
meurtre commis avec le glaive de la justice. Demblée cette mort prend, aux yeux
de Voltaire, une dimension universelle. Il ne sagit pas seulement du désastre privé
dune famille ; cette injustice concerne lhumanité dans la mesure où elle manifeste,
par un exemple éclatant, la folie destructrice à laquelle le fanatisme expose chacun
des hommes.
Le patriarche de Ferney, âgé de 68 ans, décide de prendre en main le procès
Calas. Par lui seul, ce procès ordinaire dune province va devenir laffaire Calas qui
bouleverse lopinion de lEurope entière et qui marque le siècle des Lumières. Le
combat énergique et obstiné de Voltaire dure trois ans jusquà ce quil acquière le
succès. Le Traité sur la tolérance, lun des chefs-doeuvre de Voltaire, est composé
et publié durant la campagne en faveur des Calas. Conçu dabord pour intervenir
dans une affaire judiciaire en cours, texte de circonstance, le Traité sur la tolerance
est aussi la prédication dune valeur universelle : la tolérance. Comme un couteau à
deux tranchants, cet ouvrage comprend le contingent et luniversel.
La démarche dhistorien se présente celle qui caractérise la narration du Traité
sur la tolérance. Pour condamner le préjugé religieux et relativiser la valeur du
temps, louvrage propose un vaste panorama remontant à lAntiquité, quelle soit
judaïque, greque ou romaine, et étend lenquête du côté de lOrient, de la Chine et
du Japon. La prétention de lune des innombrables religions à être la seule vraie et
à ne pas tolérer les autres est bien entendu dans un tel contexte difficile à défendre.
Lenquête historique montre que le modèle de la tolérance est partout et dans tous
les temps. Toute religion, qui argue de sa suprématie pour faire de lintolérance un
principe, est isolée dans lhistoire du genre humain.
La tolérance universelle que préconise le Traité sur la tolérance est une vertu, à
la fois religieuse, politique et sociale : elle apporte prospérité et paix ; la nature>, elle est humanité, indulgence, commisération, fraternité. Cest une valeur
des Lumières, universelle et utopique. Comment cette valeur se réalisera-t-elle?
Grand penseur qui représente le siècle des Lumières, Voltaire considère la tolérance
comme le produit des progrès de la raison ; la raison est lunique moyen par lequel
on arrive à cette valeur universelle quest la tolérance. Aux yeux de nos
contemporains, la foi de Voltaire en la raison nest peut-être pas exempte
dingénuité. Ce nen est pas moins cette foi qui a libéré le monde du fanatisme
féroce et qui nous permet toujours de rêver un monde meilleur. La plus belle part
de Voltaire se trouverait sans doute dans le Traité sur la tolérance. Loin dêtre
désuète et éloignée de nos préoccupations, cette oeuvre du dix-huitième siècle
parle encore à notre temps et interpelle nos consciences.
ISSN
1598-3021
Language
Korean
URI
https://hdl.handle.net/10371/29551
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Humanities (인문대학)Institute of Humanities (인문학연구원)Journal of humanities (인문논총)Journal of Humanities vol.52 (2004) (인문논총)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse