Browse

Les locutions idiomatiques ou le talon dAchille des traducteurs?

Cited 0 time in Web of Science Cited 0 time in Scopus
Authors
Messaoudi, Aïssa
Issue Date
2014
Publisher
서울대학교 외국어교육연구소
Citation
외국어교육연구, Vol.17, pp. 31-40
Keywords
locution idiomatiquephraséodidactiquetraductologieapprenants coréensinterculturel
Abstract
Les locutions idiomatiques du français sont lune des bêtes noires des traducteurs étrangers qui travaillent vers leur langue maternelle. Le traducteur ayant été dabord un apprenant, la faute nous incombe logiquement, nous, acteurs du FLE, qui redoutons la manipulation de ces, bien nommées pour le cas, « lexies complexes ». Les traducteurs de langues romanes voire germaniques se débrouillent malgré tout grâce à bon nombre de référents culturels partagés avec lHexagone mais il en est tout autre des Coréens qui les négocient, à leur insu, littéralement. Pour éviter les contresens et pire les non-sens, cest dès le niveau A1 quil convient dopérer un enseignement-apprentissage progressif et raisonné de locutions idiomatiques. « Progressif » parce quavant de manipuler les locutions dites « en filigrane », il est nécessaire davoir au préalable acquis des compétences linguistiques et culturelles conséquentes (« Choses promises chômedu !» = chose promise chose due + promesses non tenues de diminution du chômage en France). « Raisonné » car la phraséodidactique abhorre luniversalisme ; une locution jugée « facile » pour un public ne le sera pas nécessairement pour lautre (« Cest une vraie tête de cochon ! » sera limpide pour un anglophone mais sera interprété autrement par un Coréen).
ISSN
1229-5892
Language
French
URI
https://hdl.handle.net/10371/95864
Files in This Item:
Appears in Collections:
College of Education (사범대학)Foreign Language Education Research Institute (외국어교육연구소)외국어교육연구 (Foreign Language Education Research)외국어교육연구 (Foreign Language Education Research) vol.17 (2014)
  • mendeley

Items in S-Space are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

Browse